Slide background

Blog

Conseils pour économiser l’énergie et l’eau dans votre appartement

Conseils pour économiser l’énergie et l’eau dans votre appartement
Les économies d’énergie sont possibles. En commençant par s’attaquer aux gaspillages, comme par exemple les infiltrations d’air.
 
 
La hausse des coûts de l’énergie et les craintes entourant les émissions de gaz à effet de serre (GES), la pollution de l’air et la sécurité de notre approvisionnement en gaz naturel et en électricité font de l’efficacité énergétique l’affaire de tous les Canadiens. Cela est vrai que vous soyez locataire ou propriétaire et que les coûts de l’énergie vous soient facturés directement ou qu’ils soient compris dans le loyer ou les charges communes….Problèmes fréquents de gaspillage d’énergie et d’eauInfiltrations d’airL’air peut s’infiltrer à l’intérieur par des fissures et des trous dans les murs, les plafonds et les planchers ainsi que par les portes et les fenêtres. Il se crée alors des courants d’air qui rendent l’appartement froid et inconfortable l’hiver et chaud et humide l’été. Les appartements traversés par des courants d’air sont plus difficiles à chauffer l’hiver et à climatiser l’été, ce qui accroît les dépenses énergétiques. Ils ont aussi tendance à être moins étanches aux bruits extérieurs.Les infiltrations d’air ne sont pas uniquement attribuables à l’enveloppe extérieure du bâtiment. Des trous et des fissures dans les cloisons intérieures, les plafonds et les planchers de votre appartement permettent à l’air de circuler entre votre appartement, ceux de vos voisins et le corridor….Les jours ensoleillés de l’hiver, profitez de la chaleur du soleil.Ouvrez les rideaux et les stores des fenêtres faisant face au sud, à l’ouest et à l’est, afin de réchauffer votre appartement. Au besoin, fermez les robinets des radiateurs, baissez les thermostats pour éviter qu’il ne fasse trop chaud; pensez à régler à [...]

Par |avril 14th, 2014|consommateur|Commentaires fermés|

Comment choisir son chauffe-eau

Comment choisir son chauffe-eau
Choisir un chauffe-eau est une décision qui doit considérer 4 critères pour être réalisé au mieux. A chaque foyer sa solution de chauffe-eau.
 
Confort, économies, praticité, durée de vie… Les chauffe-eau d’aujourd’hui sont de plus en plus performants. Petit tour d’horizon pour vous aider à faire l’investissement le plus judicieux au moment de renouveler votre installation d’eau chaude sanitaire. Dans 60 % des cas, un changement de chauffe-eau est consécutif à une panne. Ne cédons cependant pas à l’urgence. Car l’eau chaude sanitaire représente environ 15 % de la facture énergétique d’une maison ! Prenez donc le temps de comparer les solutions qui s’offrent à vous, en fonction de vos besoins et de votre logement (installation existante, taille du foyer, place disponible, dureté de l’eau…). Le mieux est évidemment d’anticiper avant de se retrouver avec un chauffe-eau percé !Quatre critères sont déterminants pour choisir votre chauffe-eau : le confort afin de bénéficier tout au long de la journée d’eau chaude quels que soient vos besoins ; les économies générées afin de réduire votre facture ; la praticité (trouver un chauffe-eau s’intégrant parfaitement dans votre logement, facile d’utilisation et d’entretien) ; et enfin sa durée de vie.Lire la suite du communiqué sur http://ma-maison-eco-confort.atlantic.fr/confort-thermique/comment-bien-choisir-son-nouveau-chauffe-eau/

Par |avril 14th, 2014|consommateur|Commentaires fermés|

Locataire ou propriétaire qui paie la réparation chauffe-eau

Locataire ou propriétaire qui paie la réparation chauffe-eau
 
Un problème vient d’intervenir sur votre chauffe-eau. Qui paie la réparaton ? Le locataire , le propriétaire ? la loi apporte une réponse claire.
Le bon fonctionnement d’un chauffe-eau exige un entretien annuel. Le locataire a l’obligation de procéder à cet entretien annuel. Cependant, cela n’empêche pas toutes les pannes.Lorsque le logement est en location, les responsabilités entre locataires er propriétaires doivent être clairement définies. Le Décret n°87-712 du 26 août 1987 définit les réparations locatives, soit les travaux d’entretien courant, et les menues réparations, y compris les remplacements d’éléments assimilables auxdites réparations, consécutifs à l’usage normal des locaux et équipements à usage privatif.En ce qui concerne le chauffe-eau, voici ce que dit la loi sur l’obligation des réparations locatives : Chauffage, production d’eau chaude et robinetterie :Remplacement des bilames, pistons, membranes, boîtes à eau, allumage piézo-électrique, clapets et joints des appareils à gaz ;Rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauteries ;Remplacement des joints, clapets et presse-étoupes des robinets ;Remplacement des joints, flotteurs et joints cloches des chasses d’eau.Et pour les canalisations de gaz :Entretien courant des robinets, siphons et ouvertures d’aération ;Remplacement périodique des tuyaux souples de raccordement.Tout ce qui n’e figure pas dans cette liste est donc à la charge du propriétaire. C’est le cas pour le remplacement du chauffe-eau, du ballon d’eau chaude ou encore de la chasse d’eau.Obligation du contrat d’entretien de chauffe-eau pour le locataire L’attestation d’entretien annuel du chauffe-eau doit obligatoirement être fourni au propriétaire tous els ans. A défaut, vous pourriez être amené à régler les réparations pour défaut d’entretien. La souscription d’un contrat inclus les déplacements et l’intervention, seules les pieces restent à payer. Si [...]

Par |avril 14th, 2014|legislation|Commentaires fermés|

Economiser de l’énergie avec un chauffe-eau sans réservoir

Economiser de l’énergie avec un chauffe-eau sans réservoir
 
Se passer de réservoir : Economisez l’énergie avec un chauffe-eau sans réservoirUn article de nos cousins candiens ! OTTAWA, ONTARIO–(Marketwired – 23 mai 2013) – La plupart des Canadiens utilisent plus d’énergie pour chauffer l’eau que pour toutes les autres activités domestiques ou presque, à l’exception du chauffage des locaux. Trouver des moyens de réduire la consommation d’énergie pour le chauffage de l’eau peut donc être une part importante d’un plan global de réduction des coûts énergétiques du ménage.Dans de nombreuses habitations canadiennes, l’eau est chauffée dans un réservoir. Lorsque l’eau chaude n’est pas utilisée, le chauffe-eau consomme quand même de l’énergie pour maintenir l’eau du réservoir à une température prête à l’emploi. Les chauffe-eau sans réservoir (également appelés chauffe-eau « à la demande » ou « instantanés ») utilisent un apport rapide de gaz ou d’électricité pour chauffer l’eau instantanément, tandis que les chauffe-eau traditionnels stockent l’eau chaude dans un réservoir pendant de longues périodes. Parce qu’ils n’ont pas à garder l’eau chaude quand elle n’est pas utilisée, les chauffe-eau sans réservoir à haute efficacité peuvent réduire jusqu’à 40 % ou plus la quantité d’énergie utilisée pour chauffer l’eau, ce qui aide à réduire votre facture mensuelle de services publics. En plus d’économiser l’énergie, les chauffe-eau sans réservoir peuvent également réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et la consommation de ressources non renouvelables.Si vous songez à vous équiper d’un chauffe-eau sans réservoir, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) vous offre l’information suivante pour vous aider à prendre une décision éclairée :Les chauffe-eau sans réservoir peuvent être suspendus au mur et sont habituellement plus compacts que les réservoirs à [...]

Par |avril 14th, 2014|international|Commentaires fermés|

La Chine fait un don de chauffe-eau

La Chine fait un don de chauffe-eau solaires à un village d’enfants d’Afrique du Sud
Le village des enfants en détresse de Mamelodi à Pretoria en Afrique du Sud vient de recevoir un beau cadeau sous la forme de chauffe-eau solaires qui leur permettra d’avoiur de l’eau chaude en faisant l’économie d’électricité.
L’ambassadeur chinois Tian Xuejun en profitait pour rappeler que la Chine espérait travailler prochainement avec ses amis Sud-Africains.
Quelles que soient leur type, les chauffe-eau en fournissant l’eau chaude sanitaire deviennent des symboles de confort et de bien être. Depuis peu, les Martiniquais souhaitant s’équiper en chauffe-eau solaires pourront de leur côté prétendre à un crédit d’impôt qui ira jusqu’à 32% de l’équipement.
Moins médiatique que le photovoltaïque, le chauffe-eau solaire chinois se porte bien : plus de 200 millions de chinois en ont un, soit 6 fois plus qu’en 2001. Les exportatons de chauffe-eau chinois ne cessent de croître.

Par |avril 14th, 2014|international|Commentaires fermés|
curso de seguro de saúde do Canadá http://drogaria.pt/ trabalhos de sistema de saúde memorial Lopes